Landolia, un Monde de Photos
Flux RSS des dernières Photos du Monde
Connexion

Chine

Palais d'Été de Pékin, le jardin des jardins

 Posté par Germain
Germain
, 12 Janvier 2014 à 10:59:11 :: Chine

Palais des Nuages OrdonnésLe Palais d'été ou Yíhéyuán, traduit littéralement comme les « jardins de l'harmonie préservée », est beaucoup plus qu’un simple ancien siège du pouvoir. Le tentaculaire parc de 2,9 kilomètres carrés, dont les trois quarts sont de l'eau, est une capsule à remonter le temps à l’abri des remous et des tourbillons du Pékin moderne. Protégé en tant que site patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998 sous le nom de « Palais d'Été, jardin impérial de Beijing » et comme une attraction officielle du patrimoine chinois, les pavillons, les lacs tranquilles, les ponts et la riche histoire du parc préservé du temps sont une partie vitale de l’identité pré-communiste nationale, un chef-d'œuvre de l'art du paysage chinois qui fleurit dans sa propre interprétation à chaque printemps.

Comme beaucoup de complexes politiques et religieux en Chine, les jardins du Palais d'Été ont connu leurs propres transformations. Sur la colline en haut de laquelle est situé le Temple de la Mer de la Sagesse, l’empereur Wanyan Liang (24 février 1122 - 15 décembre 1161) de la dynastie des Jin (1115-1234) construisit d'abord son palais, après avoir déplacé la capitale de son royaume vers ce qui est maintenant le Pékin moderne. La colline fut judicieusement appelée « Gold Mountain », jusqu'à ce qu’une jarre rempli de trésors ai été trouvé sur le site puis la colline fut renommée « colline Jug » sous la dynastie Yuan (1271-1368). L'empereur Qianlong de la dynastie Qing (1644-1912) a donné à la colline de la Longévité son nom actuel en l'honneur des 60 ans de sa mère, et le nom est resté, équilibrant une des extrémités du parc des eaux du lac Kunming à l'autre.

➜ Continuez à lire "Palais d'Été de Pékin, le jardin des jardins"

0 commentaire :: Ajouter un commentaire

Lijiang et la White Water River

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 22 Février 2011 à 03:35:01 :: Chine

Lijiang (丽江 ; pinyin : Lìjiāng ; littéralement « beau fleuve », en référence au Yangzi Jiang) est une ville de la province du Yunnan, en Chine. C'est une ville-préfecture dont la juridiction est peuplée majoritairement par la minorité Naxi, et qui est bordée au nord par le Yangzi Jiang (Yangzi).

Le développement du tourisme, en particulier pour les Chinois eux-mêmes, est en train de modifier en profondeur cette ville située dans une des régions les plus pauvres de Chine.

Une ville nouvelle s'est développée en marge de la vieille ville, cette dernière se muant progressivement en marché touristique où l'on peut trouver en quantité vêtements naxi, viande de yak séchée, accessoires en cuir, remèdes composés à partir de plantes (spirulina), entre autres.

Le tremblement de terre qui a ravagé un tiers de la ville en février 1996 a laissé intacts la plupart des habitats traditionnels, en bois et pierre, plus résistants aux séismes que les bâtiments modernes initialement construits sans précautions particulières.

La vieille ville de Lijiang a été inscrite en 1997 sur la liste du patrimoine mondial en tant que « ville ancienne exceptionnelle sise dans un paysage spectaculaire ».

Au recensement de l'an 2000, la juridiction de Lijiang comptait 1 126 646 habitants, pour une densité de 53,1 hab/km².

Les principales attractions touristiques des environs de Lijiang sont :

- la montagne Yulong (玉龙, « dragon de jade ») ;
- le premier méandre du Yangzi Jiang (长江第一弯), où se trouve la « percussion en pierre », site lié à la guerre contre le Kuomintang ;
- la résidence du Docteur Joseph Rock, dans un village naxi, personnage célébré pour la création du premier dictionnaire naxi ;
- la résidence du clan Mu (木), où se trouve une fresque bouddhique ;
- les villages Naxi de Shuhe, Baisha, Wenhai et Yuhu dans la vallée de Lijiang ;
- les Gorges du Saut du tigre, parmi les plus profondes au monde ;
- le temple bouddhiste Yusi (玉寺).

Blue Water Lake au White Water River, Lijiang, China


A 25 kilomètres au nord de Lijiang se trouve la White Water River, une rivière qui puise sa source de la montagne Yulong (montagne du Dragon de Jade).

Ce qui frappe d'emblée le visiteur c'est l'extrême pureté et clarté de l'eau de la rivière, purifiée par les roches sédimentaires et vierge de toute pollution.

Blue Water Lake, Lijiang, province du Yunnan en China


La meilleure période pour visiter la région est l'été, de Juin à Juillet puis la période plus douce de Septembre à Novembre.

Visitez Lijiang et toute la Chine dès maintenant sur Landolia.
0 commentaire :: Ajouter un commentaire

Dali, Chine

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 29 Novembre 2010 à 03:40:01 :: Chine

Situé dans le nord ouest de la province de Yunnan en Chine, à 300 kilomètres de la ville de Kunming, Dali City est le centre culturel et économique de la Préfecture Autonome de Dali Bai.

C'est une région entourée de montagnes à l'est, au sud et à l'ouest, et bordée par les rives du lac Erhai au nord. On y trouve 25 minorités ethniques différentes qui ont constitué un héritage culturel unique dans ce décor magnifique.
Parmi les paysages extraordinaires du site, on peut citer le mont Cangshan et bien sur le lac Erhai. La plupart des sites touristiques de Dali sont situés entre ces 2 lieux symboliques, tel que les Butterfly Spring ou le temple des Trois Pagodes de Chongsheng.

Les minorités ethniques habitent la région depuis des générations, notamment la minorité Bai qui représente 65 % de la population de Dali.

Accès principale aux Trois Pagodes, Dali


Le peuplement de la région remonte à au moins 4 000 ans. Les ancètres des Bai furent les premiers à s'installer. Les vestiges de la ville de Dali Tai He et de la vieille ville de Dali témoignent de l'histoire et de l'évolution de la ville sur plusieurs millénaires.

La ville actuelle est un mélange d'ancien et de moderne. Elle se compose de 2 parties distinctes : La vieille ville et le nouveau quartier (aussi appelé Xiaguan). C'est à Xiaguan que se trouve le gouvernement de la Préfecture Autonome de Dali Bai. C'est aussi à Xiaguan qu'on trouvera les grands hôtels, les parcs, les centres commerciaux et autres buildings modernes en contraste avec la vieille ville et ses bâtiments anciens.

Dali est devenue une ville moderne, développée, qui offre une infrastructure et des transports dignes de son époque, ce qui lui permet d'attirer chaque année de nombreux visiteurs.

Plusieurs sites historiques intéressants sont très proches de la vieille ville, comme Dali Tai He City, à 7 kilomètres au sud de Dali, ou les Trois Pagodes du Temple de Chongsheng, à un kilomètre au nord.

A dix-huit kilomètres au nord de Dali se trouve la ville de Xizhou qui fut longtemps une zone militaire de la région et se caractérise par des architectures typiques de l'ethnie Bai. Xizhou fut même le jardin impérial de la province de Dali. C'est aussi à Xizhou que l'on trouve les fameuses Butterfly Spring, lieu de pèlerinage romantique.

Vieille porte de Dali, Chine


A voir aussi, mais dans Dali même cette fois-ci, le Musée Municipal.
Autour de Dali nombreuses sont les destinations qui valent le détour, comme Jizu Mountain au nord est du comté de Binchuan, le mont Weibao au sud est ou le mont Shibao au sud ouest.

Visitez Dali et toute la Chine dès maintenant sur Landolia.

(source : travelchinaguide.com)
0 commentaire :: Ajouter un commentaire

Ürümqi

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 12 Juillet 2009 à 15:25:07 :: Chine

Urumchi ou Ürümqi (qui s'écrit aussi Wulumuqi en Pinyin) est la capitale du Xinjiang, région autonome à forte minorité Uyghur, en République Populaire de Chine, dans le nord-ouest du pays.

Ürümqi


Avec près de 2,3 millions d'habitants au dernier recensement, Ürümqi est de loin la plus grande ville de tout le nord-ouest de la Chine. Depuis les années 1990 Urumqi a connu un développement considérable et est devenue un carrefour économique et de transports du pays. La majorité de la population est d'origine Han, mais une grosse minorité de Uyghur, peuple originaire de la région, est encore présente aujourd'hui.

En gros 75.3% de la population sont des Chinois Han, 15.8% des Uyghurs, 8.0% des Hui et 2.3% des Kazakhs. Dans les années 1990, Urumqi était encore une ville Uyghur d'1 million d'habitants, avec de larges rues, des marchés d'animaux, des restaurants de kebabs, des musiciens de rue et des enfants acrobates. Les seuls Han de la ville étaient les officiels Chinois et les militaires.

En 2000, la ville était déjà devenue une métropole de plus d'1,6 millions d'habitants dont 70% de Chinois Han, avec des grandes tours de bureaux en verre, des hôtels 4 étoiles, des centres commerciaux, des belles voitures modernes et des boites de nuit.

Durant les années 2000 la ville n'a cessé de croître et de perdre son âme et son héritage culturel, devenant peu à peu une autre de ces villes chinoises immenses et surpeuplées.

Récemment des conflits ont opposé la minorité Uyghur à la majorité Han et l'armée est intervenue, faisant de nombreux morts. Aujourd'hui le calme est revenu mais la minorité Uyghur se plaint de la façon dont elle est traitée par le gouvernement de Pékin.

Ürümqi est aussi une ville touristique qui se visite. En voici pour preuve une liste des principaux sites :

Le Lac céleste (Tianchi) - Ce lac de 4,9 Km2 s'étend à une Centaine de km d'Ürümqi, au pied du mont Bogda (5445 m). En hiver, il se transforme en une vaste patinoire.

Le Musée du Xinjiang - On y expose des sculptures, des peintures, des vêtements, des parures.

La Vallée des Peupliers - Située dans la banlieue sud d'Ürümqi, cette vallée est traversée par une zone de pâturages et une chute d'eau de 40 m de haut. Les touristes peuvent s'adonner à des activités sportives comme la course de chevaux, le jeu du lasso pour attraper un mouton, etc.

Le mont Rouge (Hongshan) - Situé au centre de la ville et haut de 1391 m d'altitude, ce mont tire son nom de ses flancs de roche rouge.

La cité antique de Jiaohe - Jïaohe se trouve à 10km à l'ouest de la ville de Turpan. C'était autrefois la préfecture de l'Etat de Gaochang de la période des 16 Royaumes jusqu'aux dynasties du Nord, et le chef-lieu du district de Jiaohe en 640. Aujourd'hui, il ne reste que des tombes antiques et des mines datant des Tang.

La cité antique de Gaochang - Située à 40 Km au sud-est de Turpan, elle s'étend sur 200 ha. Cette cité fut un centre politique, économique et culturel de la Chine du Nord-Ouest au temps de la Route de la Soie.

La montagne de Feu - Située dans la partie centre-nord du bassin de Turpan et haute de 500 m d'altitude, elle fait partie d'une chaîne montagneuse de 100 Km de long sur 10km de large. Couverte de rochers rouges, cette montagne semble être dévorée par des flammes.

La Vallée des Vignes - Située à l'est de la ville de Turpan, cette vallée de 8 Km de long sur 0,5 Km de large est propice à la culture des fruits et surtout celle du raisin.

Visitez Ürümqi et toute la Chine dès maintenant sur Landolia !
0 commentaire :: Ajouter un commentaire

Mont Kailash, Tibet

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 27 Janvier 2008 à 17:18:24 :: Chine

Une énorme masse de roche noire qui s'élève a plus de 6700 mètres, Mont Kailash est à la fois l'endroit le plus sacré au monde et en même temps l'endroit le moins visité.

Le Kailash


Le Kailash ou Kangrinboqe Feng ou Kailâsa est en fait le nom de toute une chaîne de montagnes du plateau tibétain ainsi que celui de son plus haut sommet. C'est aussi la plus haute montagne du Tibet en dehors de l'Himalaya. Situé dans la préfecture de Ngari, à proximité du lac Manasarovar et du lac Rakshastal, il est à la source de quatre des plus grands fleuves d'Asie : le Gange, le Brahmapoutre, l'Indus et le Sutlej. Cette montagne est le centre de l'univers bouddhiste, c'est aussi un endroit sacré pour les hindous, les jains et les bönpos depuis des siècles.

Ce sommet n'a jamais été gravi. En 2001, l'annonce d'un permis accordé par la Chine à l'alpiniste espagnol Xesus Novas (ou Jésus Martinez Novàs) suscita un grand émoi et une réprobation unanime. Les autorités Chinoises sont alors revenues sur leur décision et ont interdit toute ascension du Mont Kailash, affirmant même n'avoir jamais accordé l'autorisation.

Chaque annee, Kailash est visité par quelques milliers de pèlerins a peine. Cela s'explique par le fait que la montagne est située dans un endroit isolé dans l'Ouest du Tibet. Il n'y a ni avion, ni train, ni bus qui désserve la région, et même en véhicules 4x4, le trajet est long et dangereux. Le climat est froid toute l'année et peut aussi devenir rapidement un obstacle de plus a un parcours de pèlerinage.

Mont Kailash


Depuis combien de temps vénère-t-on cette montagne sacrée ?
Les textes des religions Hinduiste, Jainiste et Bouddhiste mentionnent Kailash comme étant le mythique Mt. Meru, l' « Axis Mundi », le centre de l'univers. La montagne était déjà vénérée avant les écrits sacrés du Ramayana et du Mahabharat. Mt. Kailash est aussi profondément inscrit dans les mythes et récits de l'extrème orient.

On estime que le Mont Kailash date de plus de 50 millions d'années, alors que l'Himalaya est estimé a « seulement » 10 millions d'années.

Visitez le Mont Kailash et le Tibet maintenant sur Landolia.
0 commentaire :: Ajouter un commentaire

Les Hakkas de Chine

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 10 Juin 2007 à 18:52:37 :: Chine

Les Hakkas sont un peuple issu des Chinois Han et vivent principalement dans les provinces Chinoises de Guangdong, Jiangxi, et Fujian. Leurs ancètres seraient originaires des provinces de Henan et Shanxi dans le nord de la Chine, il y a 1700 ans. Au cours de nombreuses migrations, les Hakkas s'installèrent d'abord dans le sud de la Chine, puis il migrèrent à l'étranger dans de nombreux pays à travers le monde. Les Hakkas ont eu une réelle influence dans le cours de l'histoire des Chinois et des Chinois de l'étranger, fournissant notamment de nombreux leaders politiques et révolutionnaires.

Bâtiments de terre, Fujian, Chine


Les Hakkas à Fujian

Les Hakkas qui se sont installés dans la région montagneuse du Sud Ouest de la province de Fujian ont imaginé une forme unique d'architecture d'habitation, connue sous le nom de tu lou (土樓). Les tu lou sont des structures rondes ou carrées qui forment une combinaison de larges forteresses et d'immeubles d'habitation.

Elles ne possèdent en général qu'une seule entrée, et aucune fenêtre au rez-de-chaussée. Chaque étage a une fonction particulière : le premier étage est occupé par le bétail, le second sert de stockage pour la nourriture et le troisième est utilisé pour l'habitation proprement dite. Les Tu-lou étaient conçus pour se protéger des ennemis et des voleurs.

Bâtiments de terre des Hakka, comté de Yongding, Chine


Visitez Fujian et la Chine maintenant, sur Landolia.
0 commentaire :: Ajouter un commentaire

Patrimoine mondial

Chine, Tianshan au Xinjiang

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Octobre 2013 à 09:37:16

Localisation Chine
Coordonnées N41 58 6 E80 21 15
Bien 606 833 ha
Date d'inscription 2013

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1414 )

Le site (606 833 ha. pour sa zone centrale) comprend quatre éléments - Tomour, Kalajun-Kuerdening, Bayinbukuke et Bogda - et appartient à la chaîne de montagnes du Tianshan en Asie centrale, l’une des sept plus grandes chaînes de montagnes du monde. Le Tianshan au Xinjiang propose des caractéristiques uniques de géographie physique et des panoramas de grande beauté, notamment des montagnes spectaculaires couronnées de neige, des pics coiffés de glaciers, des forêts et des prairies intactes, des cours d’eau et des lacs clairs, des canyons à fond rouge. Ces paysages contrastent avec ceux des grands déserts environnants. La différence est saisissante entre des environnements froids et chauds, secs et humides, désertiques et luxuriants. Le relief et les écosystèmes ont été préservés depuis le Pliocène et il s’agit d’un exemple remarquable des processus évolutionnaires biologiques et écologiques en cours dans une zone tempérée aride. Le site s’étend jusqu’au désert de Taklimakan, un des plus grands et plus hauts déserts du monde, célèbre pour la diversité de ses formes dunaires et sa capacité à produire de nombreuses tempêtes de poussière. Le Tianshan au Xinjiang constitue aussi un habitat important pour des espèces reliques et de nombreuses espèces rares et en danger, ainsi que pour des espèces endémiques.

Photos de Landolia

Lac Tianchi, Tianshan au Xinjiang

Plus de photos du Tianshan au Xinjiang


Chine, Paysage culturel des rizières en terrasse des Hani de Honghe

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Octobre 2013 à 09:29:52

Localisation Chine
Coordonnées N23 5 35.8 E102 46 47.93
Bien 16 603 ha
Date d'inscription 2013

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1111 )

Ce site de 16 603 hectares est situé dans le sud du Yunnan. Il abrite des terrasses spectaculaires qui s’étagent sur les pentes escarpées du mont Ailao et descendent jusqu’à la rive sud de la Rivière rouge. Depuis 1 300 ans, le peuple Hani a développé un système complexe de canaux qui amènent l’eau des sommets boisés jusqu’aux terrasses. Il a aussi mis en place un système d’agriculture intégrée qui associe l’élevage (buffles, bovins, canards, poissons et anguilles) et la production du produit de base : le riz rouge. Les habitants vénèrent le soleil, la lune, les montagnes, les rivières, les forêts et d’autres phénomènes naturels comme le feu. Ils occupent 82 villages, installés entre les forêts des sommets et les terrasses, où l’on trouve des maisons traditionnelles dites « champignons ». Ce système de gestion de la terre particulièrement durable témoigne d’une extraordinaire harmonie entre les hommes et leur environnement, tant du point de vue visuel qu’écologique. Il repose sur des structures sociales et religieuses très anciennes.

Photos de Landolia

Rizières en terrasse des Hani de Honghe

Plus de photos du paysage culturel des rizières en terrasse des Hani de Honghe


Chine, Paysage culturel du lac de l'Ouest de Hangzhou

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Octobre 2013 à 07:03:52

Localisation Chine
Coordonnées N30 14 15 E120 8 27
Bien 3 323 ha
Date d'inscription 2011

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1334 )

Le paysage inscrit a inspiré des poètes, artistes et érudits renommés depuis le IXe siècle. Il comprend de nombreux temples, pagodes, pavillons, jardins, arbres d'ornement, ainsi que des chaussées et des îles artificielles. Ces éléments ont été ajoutés afin de parfaire le paysage à l'ouest de la ville de Hangzhou, au sud du fleuve Yangtze. Le lac de l'Ouest a influencé de façon durable l'aménagement paysager et l'art des jardins en Chine, au Japon et dans la péninsule coréenne depuis des siècles. Il s'agit d'un témoignage exceptionnel d'une tradition culturelle d'embellissement des paysages en vue de créer une série de panoramas reflétant une fusion idéalisée entre les hommes et la nature.

Photos de Landolia

Ponts, lac de l'Ouest Pagode Leifeng, lac de l'Ouest

Plus de photos du paysage culturel du lac de l'Ouest de Hangzhou


Chine, Monuments historiques de Dengfeng au "centre du ciel et de la terre"

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Octobre 2013 à 06:52:20

Localisation Chine
Coordonnées N34 27 31.49 E113 4 3.79
Bien 825 ha
Date d'inscription 2010

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1305 )

Songshang est considéré comme le mont sacré central de la Chine. Au pied de cette montagne haute de 1500 mètres, à proximité de la ville de Dengfeng, dans la province du Henan, s'étendent sur 40 kilomètres carrés huit ensembles d'édifices, qui comprennent notamment trois portes Que Han -vestiges des plus anciens édifices religieux d'Etat chinois-, des temples, la plateforme du cadran solaire de Zhougong et l'observatoire de Dengfeng. Edifiées tout au long de neuf dynasties, ces constructions reflètent de différentes manières la perception du centre du ciel et de la terre et le pouvoir de la montagne comme centre de dévotion religieuse. Les monuments historiques de Dengfeng figurent parmi les meilleurs exemples de bâtiments anciens voués à des activités rituelles, scientifiques, technologiques et éducatives.

Photos de Landolia

Observatoire de Dengfeng

Plus de photos des monuments historiques de Dengfeng au « centre du ciel et de la terre »


Chine, Danxia de Chine

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Octobre 2013 à 06:43:34

Localisation Chine
Coordonnées N28 25 19 E106 2 33
Bien 82 151 ha
Date d'inscription 2010

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1335 )

Danxia de Chine est le nom donné aux paysages qui se sont formés sur des couches sédimentaires terrigènes rouges continentales, influencées par des forces endogènes (notamment le soulèvement) et des forces exogènes (notamment l'altération et l'érosion). Le site inscrit comprend six secteurs situés dans la zone subtropicale du sud-ouest de la Chine. Il se caractérise par des falaises rouges spectaculaires et toute une gamme de reliefs et d'érosion, en particuliers des colonnes naturelles spectaculaires, des tourelles, des ravins, des vallées et des cascades. Ces paysages tourmentés ont contribué à la conservation de feuillus sempervirentes subtropicaux et ils abritent de nombreuses espèces de flore et de faune, dont 400 sont considérées comme rares ou menacées.

Photos de Landolia

Monts Danxia, Danxia de Chine Mont Jianglang, Danxia de Chine

Plus de photos des Danxia de Chine


Chine, Mont Wutai

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Octobre 2013 à 06:34:25

Localisation Chine
Coordonnées N39 1 50 E113 33 48
Bien 18 415 ha
Date d'inscription 2009

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1279 )

Avec ses cinq plateaux, le Mont Wutai est une montagne sacrée bouddhiste. Ce paysage culturel compte 41 monastères, dont la grande salle orientale du temple de Foguang, l’un des derniers édifices en bois de la dynastie Tang existant, orné de sculptures d’argile grandeur nature. Il abrite également le temple Shuxiang de la dynastie Ming, vaste ensemble de 500 statues représentant les légendes bouddhistes tissées dans des décors de montagnes et d’eau en trois dimensions. Globalement, les bâtiments de ce site illustrent la façon dont l’architecture bouddhiste a contribué au développement et influencé la construction de palaces en Chine pendant plus d’un millénaire. Le Mont Wutai, littéralement « la montagne aux cinq terrasses », est le plus haut du nord de la Chine. Il est particulièrement remarquable de par sa typologie, faite de pentes vertigineuses et de cinq sommets dénudés. Les temples ont été construits sur ce site à partir du 1er siècle ap. J.C. et ce jusqu’au début du 20è siècle.

Photos de Landolia

Grande Pagode Blanche, Mont Wutai Temples bouddhistes, Mont Wutai

Plus de photos du mont Wutai


Chine, Parc national du mont Sanqingshan

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 17 Octobre 2013 à 10:51:12

Localisation Chine
Coordonnées N28 54 57 E118 3 52
Bien 22 950 ha
Date d'inscription 2008

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1292 )

Le Parc national du mont Sanqingshan. Ce site de 22 950 ha, situé à l’extrémité ouest de la chaîne des monts Huaiyu, au nord-est de la province du Jiangxi (centre-est de la Chine) a été inscrit pour la qualité esthétique exceptionnelle de son paysage, remarquable par la présence de 48 pics et 89 colonnes de granit dont beaucoup ressemblent à des silhouettes humaines ou animales. La beauté naturelle du mont Sanqingshan, culminant à 1817 m, est rehaussée par la juxtaposition de ces formations granitiques, de la végétation et des conditions météorologiques qui créent un paysage à couper le souffle, toujours changeant avec des halos brillants sur les nuages et des arcs-en-ciel blancs. La région est soumise à une combinaison d’influences maritimes et subtropicales de mousson ; elle forme une île de forêt tempérée au-dessus du paysage subtropical qui l’entoure. Le parc comprend aussi des forêts, de nombreuses chutes d’eau, dont quelques-unes de 60 m de haut, des lacs et des sources.

Photos de Landolia

Téléphérique, Parc national du mont Sanqingshan Rocher Serpent, Parc national du mont Sanqingshan

Plus de photos du parc national du mont Sanqingshan


Chine, Tulou du Fujian

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 17 Octobre 2013 à 10:41:56

Localisation Chine
Coordonnées N25 1 23 E117 41 9
Bien 153 ha
Date d'inscription 2008

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1113 )

Le site des Tulou du Fujian, comprend 46 maisons de terre, construites entre le XVe et le XXe siècle et disséminées sur plus de 120 km dans le sud-ouest de la province de Fujian, dans l’arrière-pays du détroit de Taiwan. Dressées au milieu de rizières, de champs de thé ou de tabac, les tulou sont des habitations en terre de plusieurs étages. Circulaires ou carrées, elles sont orientées vers l’intérieur et pouvaient abriter jusqu’à 800 personnes. Elles ont été construites dans un but défensif, autour d’une cour centrale avec des fenêtres ouvertes vers l’extérieur seulement à partir du 1er étage et une seule entrée. Servant d’habitation à tout le clan, les tulou fonctionnaient comme des entités villageoises et étaient aussi appelées « petits royaumes familiaux » ou « petites villes prospères ». Les tulou présentent des murs de boue fortifiés couverts par des toits de tuiles avec de larges avant-toits en surplomb. Les constructions les plus élaborées datent des XVIIe et XVIIIe siècles. Les bâtiments étaient divisés verticalement entre les familles qui disposaient chacune de deux ou trois pièces à chaque étage. Contrastant avec l’aspect sobre de l’extérieur, l’intérieur des tulou étaient conçu pour le confort et souvent richement décoré. Ces édifices sont inscrits en tant qu’exemples de bâtiments exceptionnels de par leur taille, leur tradition de construction et leur fonction, ils constituent un exemple unique de peuplement humain, fondé sur une vie en communauté et des besoins défensifs tout en maintenant une relation harmonieuse avec leur environnement.

Photos de Landolia

Groupe de tulou Tianluokeng, Tulou du Fujian Zhenchenglou, Tulou du Fujian

Plus de photos des Tulou du Fujian


Chine, Karst de Chine du Sud

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 17 Octobre 2013 à 10:32:49

Localisation Chine
Coordonnées N25 13 15 E107 58 30
Bien 47 588 ha
Date d'inscription 2007

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1248 )

La région du Karst de Chine du Sud s’étend sur une superficie d’un demi-million de kilomètres carrés principalement dans les provinces du Yunnan, du Guizhou et du Guangxi. C’est l’un des plus spectaculaires exemples de paysages de karst humide tropical et subtropical. Les forêts de pierre de Shilin sont considérées comme des phénomènes naturels extraordinaires et de véritables références mondiales contenant une plus large variété de formes de pinacles, et une plus grande diversité de formes et de couleurs changeantes que d’autres paysages karstiques. Le karst à pitons et à tourelles de Libo, lui aussi considéré comme le site type mondial pour ce type de karst, offre un paysage très particulier et d’une grande beauté. Le karst de Wulong a été inscrit pour ses dolines géantes, ses ponts naturels et cavernes.

Photos de Landolia

Karst de Shilin, Karst de Chine du Sud Trois ponts naturels, Karst de Chine du Sud

Plus e photos de la région du Karst de Chine du Sud


Chine, Diaolou et villages de Kaiping

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 17 Octobre 2013 à 10:23:07

Localisation Province de Guangdong , Chine
Coordonnées N22 17 7.87 E112 33 57.1
Bien 372 ha
Date d'inscription 2007

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1112 )

Les diaolou, maisons fortifiées de village de Kaiping, bâties sur plusieurs étages, témoignent d’une fusion complexe et flamboyante des formes structurelles et décoratives chinoises et occidentales. Elles sont le reflet du rôle significatif que jouèrent les émigrés de Kaiping dans le développement de plusieurs pays en Asie du Sud, en Australasie et en Amérique du Nord à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Il y a quatre groupes de diaolou dont une vingtaine de bâtiments ont été inscrits sur la Liste. Il existe trois types de bâtiments : les tours communautaires construites par plusieurs familles et utilisées comme refuges temporaires, les tours résidentielles construites par de riches familles à des fins résidentielles et défensives, et les tours de guet. Fabriqués en pierre, en pisé, en brique ou en béton, ces édifices symbolisent la fusion complexe et réussie des styles architecturaux chinois et occidentaux. Harmonieusement intégrés dans le paysage environnant, les diaolou représentent l’épanouissement de traditions locales – nées sous la dynastie des Ming – en matière de construction visant à se défendre contre les bandits.

Photos de Landolia

Tour de Rui Shi, Kaiping

Plus de photos de Diaolou et villages de Kaiping


Chine, Yin Xu

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 17 Octobre 2013 à 10:15:06

Localisation Province de Henan, Chine
Coordonnées N36 7 36 E114 18 50
Bien 414 ha
Date d'inscription 2006

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1114 )

Le site archéologique de Yin Xu, proche de la ville d'Anyang, à quelque 500 km au sud de Beijing, fut la dernière capitale de l'ancienne dynastie Shang (1300-1046 av. J.-C.). Il témoigne de l'âge d'or de la culture, de l'artisanat et des sciences de la Chine antique, une période de grande prospérité de l'âge du bronze chinois. Beaucoup de tombes et palais royaux, prototypes de l'architecture chinoise postérieure, ont été mis à jour sur le site dont l'aire du Palais et les sanctuaires ancestraux royaux, où sont rassemblées plus de 80 fondations de maisons et la seule tombe d'un membre de la famille royale de la dynastie Shang encore intacte, le tombeau de Fu Hao. Un grand nombre de superbes objets funéraires y porte le témoignage du niveau avancé de l'artisanat Shang. Les inscriptions sur les ossements trouvés à Yin Xu et utilisés pour les oracles ont une valeur testimoniale immense sur le développement du plus ancien langage systématique écrit, sur les croyances et le système social anciens.

Photos de Landolia

Entrée, Yin Xu

Plus de photos de Yin Xu


Chine, Centre historique de Macao

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 12:39:20

Localisation Région administrative spéciale de Macao, Chine
Coordonnées N22 11 28.651 E113 32 11.26
Bien 16 ha
Date d'inscription 2005

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1110 )

Macao, riche port marchand d’une grande importance stratégique dans l’essor du commerce international, a été un territoire sous administration portugaise du milieu du XVIe siècle à 1999, date à laquelle il passa sous souveraineté chinoise. Avec sa voie principale et ses bâtiments – résidentiels, religieux ou publics – portugais et chinois, le centre historique de Macao témoigne de la fusion unique d’influences esthétiques, culturelles, architecturales et technologiques de l’Orient et de l’Occident. Le site inclut également une forteresse et un phare qui est le plus ancien de Chine. Le site témoigne d’une des rencontres les plus anciennes et les plus durables entre la Chine et l’Occident, sur la base d’un commerce international florissant.

Photos de Landolia

Église de la Mère-de-Dieu, centre historique de Macao Église Saint-Dominique, centre historique de Macao Cathédrale de la nativité de Macao, centre historique de Macao

Plus de photos du centre historique de Macao


Chine, Capitales et tombes de l'ancien royaume de Koguryo

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 12:22:30

Localisation Comté de Huanren, province du Liaoning et ville de Ji'an, province de Jilin, Chine
Coordonnées N41 9 25 E126 11 14
Bien 4 165 ha
Date d'inscription 2004

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1135 )

Ce site comprend les vestiges archéologiques de 3 villes et 40 tombeaux : la ville de montagne de Wunu, la ville de Guonei et la ville de montagne de Wandu, 14 tombeaux impériaux et 26 tombeaux de nobles. Tous appartiennent à la culture koguryo qui doit son nom à la dynastie qui régna sur une partie de la Chine septentrionale et sur la moitié septentrionale de la péninsule coréenne entre 277 av. J.-C. et 668 apr. J.-C. La ville de montagne de Wunu n’a été que partiellement dégagée par les fouilles. La ville de Guonei, située sur le territoire de la ville moderne de Ji-an, joua le rôle de capitale secondaire après le transfert de la capitale principale de Koguryo à Pyongyang. La ville de montagne de Wandu, l’une des capitales du royaume de Koguryo, contient de nombreux vestiges dont un vaste palais et 37 tombeaux. Certains tombeaux renferment des plafonds à l’architecture savante, conçus pour coiffer de vastes espaces sans colonnes et supporter la lourde dalle de pierre ou le tertre qui les surmontait.

Photos de Landolia

Tombe du général, capitales et tombes de l'ancien royaume de Koguryo

Plus de photos des capitales et tombes de l’ancien royaume de Koguryo


Chine, Aires protégées des trois fleuves parallèles au Yunnan

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 12:11:16

Localisation Chine
Coordonnées N27 53 42 E98 24 23
Date d'inscription 2003

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1083 )

Composé de huit groupes d’aires protégées contenues dans le Parc national des trois fleuves parallèles, dans le nord-ouest montagneux de la province du Yunnan, ce site de 1,7 million d’hectares comprend des secteurs du cours supérieur de trois des grands fleuves d’Asie : le Yangtze, le Mékong et le Salouen. Ces fleuves coulent pratiquement en parallèle, du nord vers le sud, à travers des gorges vertigineuses qui peuvent atteindre 3 000 mètres de profondeur et sont bordés de hauts sommets dont les pics glacés dépassent 6 000 mètres. Cette région tempérée est la plus riche du monde en diversité biologique, et elle est également un épicentre de la biodiversité en Chine.

Photos de Landolia

Cultures en terrasse, trois fleuves parallèles

Plus de photos des aires protégées des trois fleuves parallèles au Yunnan


Chine, Grottes de Yungang

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 12:00:19

Localisation Datong, province du Shanxi, Chine
Coordonnées N40 6 34.992 E113 7 19.992
Bien 349 ha
Date d'inscription 2001

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1039 )

Les grottes de Yungang, à Datong, province du Shanxi, avec leurs 252 grottes et leurs 51 000 statues, représentent une réussite exceptionnelle de l'art rupestre bouddhique en Chine au Ve et au VIe siècle. Les Cinq Grottes, réalisées par Tan Yao avec une stricte unité du plan et de la conception, sont un chef d'œuvre classique de la première apogée de l'art rupestre bouddhique en Chine.

Photos de Landolia

Statue, grottes de Yungang Temple bouddhiste, grottes de Yungang

Plus de photos des grottes de Yungang


Chine, Grottes de Longmen

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 11:50:12

Localisation Luoyang, province du Henan, Chine
Coordonnées N34 28 0 E112 28 0
Bien 331 ha
Date d'inscription 2000

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1003 )

Les grottes et niches de Longmen abritent le plus grand et le plus impressionnant ensemble d'œuvres d'art chinoises des dynasties des Wei du Nord et Tang (316 - 907). Ces œuvres, dont les sujets touchent exclusivement à la religion bouddhiste, représentent l'apogée de l'art chinois de la sculpture sur pierre.

Photos de Landolia

Grottes de Longmen Grand Buddha Vairocana, Grottes de Longmen

Plus de photos des grottes de Longmen


Chine, Tombes impériales des dynasties Ming et Qing

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 11:39:13

Localisation Nankin, province du Jiangsu (tombe Xiaoling) ; district de Changping, Pékin (tombes Ming) , Chine
Coordonnées N41 42 26 E124 47 38
Bien 3 435 ha
Date d'inscription 2000

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1004 )

L’extension ajoute trois tombes impériales de la dynastie Qing à Liaoning aux tombes Ming inscrites en 2000 et 2003. Les trois tombes impériales de la dynastie Qing dans la province de Liaoning comprennent la tombe Yongling, la tombe Fuling et la tombe Zhaoling, toutes construites au XVIIe siècle. Erigées pour les empereurs fondateurs de la dynastie Qing et leurs ancêtres, ces tombes obéissent aux préceptes de la géomancie chinoise traditionnelle et de la théorie du fengshui. Elles offrent une riche décoration de statues en pierre, de bas-reliefs et de dalles ornées de dragons, illustrant l’évolution de l’architecture funéraire sous la dynastie Qing. Les trois complexes funéraires et leurs nombreux édifices conjuguent les traditions héritées des dynasties précédentes et les innovations de la civilisation mandchoue.

Photos de Landolia

Tombeau Changling, tombes impériales des dynasties Ming et Qing, Porte Ling'en Tombeau Xiaoling, tombes impériales des dynasties Ming et Qing

Plus de photos des tombes impériales des dynasties Ming et Qing


Chine, Temple du Ciel, autel sacrificiel impérial à Beijing

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 11:21:10

Localisation Parc Tiantan, Pékin, Chine
Coordonnées N39 50 44 E116 26 41
Bien 215 ha
Date d'inscription 1998

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/881 )

Fondé dans la première moitié du XVe siècle, le temple du Ciel forme un ensemble majestueux de bâtiments dédiés au culte, situés dans des jardins et entourés de pinèdes historiques. Son agencement global, comme celui de chaque édifice, symbolise la relation entre le ciel et la terre – le monde humain et le monde divin – essence de la cosmogonie chinoise, ainsi que le rôle particulier des empereurs dans cette relation.

Photos de Landolia

Demeure du seigneur du Ciel, Temple du ciel Monticule circulaire, Temple du ciel

Plus de photos du Temple du Ciel, autel sacrificiel impérial à Beijing


Chine, Palais d'Été, Jardin impérial de Beijing

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 10:54:34

Localisation 10 km au nord-ouest de Pékin, Chine
Coordonnées N39 54 38 E116 8 28
Bien 297 ha
Date d'inscription 1998

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/880 )

Le palais d'Été de Beijing, créé en 1750, détruit en grande partie au cours de la guerre de 1860, puis restauré sur ses fondations d'origine en 1886, est un chef-d'œuvre de l'art des jardins paysagers chinois. Il intègre le paysage naturel des collines et des plans d'eau à des éléments de fabrication humaine tels que pavillons, salles, palais, temples et ponts, pour en faire un ensemble harmonieux et exceptionnel du point de vue esthétique.

Photos de Landolia

Pont aux Dix-sept arches, Palais d'Été Bateau de marbre, Palais d'Été Jardins de l'harmonie préservée, Palais d'Été

Plus de photos du Palais d'Été, Jardin impérial de Beijing


Chine, Jardins classiques de Suzhou

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 09:29:31

Localisation Ville de Suzhou, province du Jiangsu, Chine
Coordonnées N31 19 0 E120 27 0
Bien 12 ha
Date d'inscription 1997

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/813 )

Le paysagisme classique chinois, qui cherche à recréer des paysages naturels en miniature, est représenté de façon exceptionnelle dans les neuf jardins de la ville historique de Suzhou, universellement reconnus comme étant des chefs-d'œuvre du genre. Aménagés du XIe au XIXe siècle, ils reflètent dans leur conception méticuleuse la grande importance métaphysique de la beauté naturelle dans la culture chinoise.

Photos de Landolia

Lion Grove Garden, jardins classiques de Suzhou Jardin du couple retiré, jardins classiques de Suzhou

Plus de photos des jardins classiques de Suzhou


Chine, Vieille ville de Ping Yao

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 09:15:01

Localisation Comté de Ping Yao, province du Shan Xi, Chine
Coordonnées N37 12 5.004 E112 9 15.984
Bien 246 ha
Date d'inscription 1997

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/812 )

Ping Yao est un exemple exceptionnellement bien préservé de cité chinoise Han traditionnelle fondée au XIVe siècle. Son tissu urbain est l'exemple même de l'évolution des styles architecturaux et de l'urbanisme en Chine impériale durant cinq siècles. Les imposants édifices liés à l'activité bancaire sont particulièrement intéressants et rappellent que Ping Yao fut le plus grand centre bancaire de toute la Chine au XIXe siècle et au début du XXe siècle.

Photos de Landolia

Tour du marché, Pingyao Rue Ming Quing Jie, Pingyao

Plus de photos de la vieille ville de Ping Yao


Chine, Résidence de montagne et temples avoisinants à Chengde

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 09:03:50

Localisation Ville de Chengde, province du Hebei, Chine
Coordonnées N40 59 12.984 E117 56 17.988
Date d'inscription 1994

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/703 )

La résidence de montagne, palais d'été de la dynastie Qing dans la province du Hebei, fut construite de 1703 à 1792. C'est un vaste ensemble de palais et de bâtiments administratifs et cérémoniels, de temples aux architectures très variées et de jardins impériaux s'intégrant subtilement à un paysage de lacs, de pâturages et de forêts. Outre son intérêt esthétique, la résidence de montagne est un témoignage historique précieux sur le développement final de la société féodale en Chine.

Photos de Landolia

Temple Xumi Fushou, résidence de montagne de Chengde Pagode, résidence de montagne de Chengde

Plus de photos des résidence de montagne et temples avoisinants à Chengde


Chine, Ensemble historique du Palais du Potala, Lhasa

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 08:52:13

Localisation Lhasa, région autonome du Tibet, Chine
Coordonnées N29 39 28.512 E91 7 1.812
Bien 61 ha
Date d'inscription 1994

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/707 )

Le palais du Potala, palais d'hiver du dalaï-lama depuis le VIIe siècle, symbolise le bouddhisme tibétain et son rôle central dans l'administration traditionnelle au Tibet. Le complexe s'élève sur la Colline rouge au centre de la vallée de Lhasa, à 3 700 m d'altitude. Il comprend le Palais blanc et le Palais rouge, et leurs bâtiments annexes. Fondé également au VIIe siècle, le monastère du Temple de Jokhang est un complexe religieux bouddhiste exceptionnel. Norbulingka, le palais d'été du dalaï-lama, construit au XVIIIe siècle, est un chef d'œuvre de l'art tibétain. La beauté et l'originalité de l'architecture de ces trois sites, leur riche décoration et leur intégration harmonieuse dans un paysage admirable s'ajoutent à leur intérêt historique et religieux.

Photos de Landolia

Palais du Potala Palais Blanc, palais du Potala

Plus de photos de l'ensemble historique du Palais du Potala, Lhasa


Chine, Ensemble de bâtiments anciens des montagnes de Wudang

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 08:40:19

Localisation Chine
Coordonnées N32 28 0.012 E111 0 0
Date d'inscription 1994

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/705 )

Les palais et temples qui constituent le noyau de ce complexe de bâtiments séculaires et religieux forment une réalisation architecturale et artistique exemplaire de l'époque des dynasties chinoises des Yuan, Ming et Qing. Les flancs des montagnes de Wudang (province du Hubei) et leurs vallées panoramiques abritent ce site qui fut construit en tant qu'ensemble organisé pendant la dynastie des Ming (XIVe -XVIIe siècle) et qui comporte également des bâtiments taoïstes datant du VIIe siècle. L'ensemble représente l'apogée de l'architecture et de l'art chinois sur une période d'environ un millénaire.

Photos de Landolia

Porte de Yuan Wu, ensemble de bâtiments anciens des montagnes de Wudang Monastères taoïstes, ensemble de bâtiments anciens des montagnes de Wudang

Plus de photos de l'ensemble de bâtiments anciens des montagnes de Wudang


Chine, Mont Taishan

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 08:30:26

Localisation Chine
Coordonnées N36 16 0.012 E117 5 60
Bien 25 000 ha
Date d'inscription 1987

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/437 )

Objet d'un culte impérial pendant près de deux millénaires, le mont sacré Tai abrite des chefs-d'œuvre artistiques en parfaite harmonie avec la nature environnante. Il a toujours été une source d'inspiration pour les artistes et les lettrés chinois et il est le symbole même des civilisations et des croyances de la Chine ancienne.

Photos de Landolia

Temple, mont Taishan Pont Immortel, Mont Taishan

Plus de photos du mont Taishan


Chine, Grottes de Mogao

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 08:19:05

Localisation Chine
Coordonnées N40 7 59.988 E94 49 0.012
Date d'inscription 1987

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/440 )

Situées en un point stratégique de la Route de la soie, à un carrefour de la circulation des richesses et des influences religieuses, intellectuelles et culturelles, les 492 cellules et sanctuaires rupestres de Mogao sont célèbres pour leurs statues et leurs peintures murales, qui reflètent un millénaire d'art bouddhique.

Photos de Landolia

Grottes de Mogao

Plus de photos des grottes de Mogao


Chine, Grottes de Mogao

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 08:18:11

Localisation Chine
Coordonnées N40 7 59.988 E94 49 0.012
Date d'inscription 1987

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/440 )

Situées en un point stratégique de la Route de la soie, à un carrefour de la circulation des richesses et des influences religieuses, intellectuelles et culturelles, les 492 cellules et sanctuaires rupestres de Mogao sont célèbres pour leurs statues et leurs peintures murales, qui reflètent un millénaire d'art bouddhique.

Photos de Landolia

Grottes de Mogao

Plus de photos des grottes de Mogao


Chine, Mausolée du premier empereur Qin

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 16 Octobre 2013 à 08:07:50

Localisation Comté de Lintong, province du Shaanxi, Chine
Coordonnées N34 22 60 E109 5 60
Date d'inscription 1987

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/441 )

Sur ce site archéologique qui ne fut découvert qu'en 1974, il reste sans doute des milliers de statues à mettre au jour. C'est là que Qin, premier unificateur de la Chine, mort en 210 av. J.-C., repose au centre d'un ensemble qui évoque le schéma urbain de sa capitale Xianyan, entouré d'une armée de guerriers en terre cuite devenus rapidement célèbres dans le monde. Ces personnages, tous différents, avec leurs chevaux, leurs chars et leurs armes, sont des chefs-d'œuvre de réalisme, qui constituent aussi un témoignage historique inestimable.

Photos de Landolia

Guerriers de terre cuite, Mausolée de l'empereur Qin Mausolée de l'empereur Qin

Plus de photos du mausolée du premier empereur Qin


Chine, Région d'intérêt panoramique et historique de Wulingyuan

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 02 Juillet 2012 à 05:48:45

Localisation District Wulingyuan de la ville de Dayong, Province du Hunan, Chine
Coordonnées N29 19 59.988 E110 30 0
Bien 26 400 ha
Date d'inscription 1992

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/640 )

S'étendant sur plus de 26 000 ha dans la province du Hunan, le site est dominé par plus de 3 000 piliers et pics de grès à quartzite dont beaucoup ont plus de 200 m de haut. Il se caractérise aussi par la présence de torrents, de gorges, d'étangs et d'une quarantaine de grottes, ainsi que de deux très grands ponts naturels. À l'extraordinaire beauté des paysages s'ajoute le fait que la région abrite un certain nombre d'espèces végétales et animales menacées d'extinction.

Photos de Landolia

Piliers, Wulingyuan

Plus de photos de la région d'intérêt panoramique et historique de Wulingyuan


Chine, Site de l'homme de Pékin à Zhoukoudian

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 09 Juin 2012 à 17:57:29

Localisation Fangshanxian County, Municipalité de Pékin, Chine
Coordonnées N39 43 60 E115 55 0
Date d'inscription 1987

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/449 )

À 42 km au sud-ouest de Pékin, le site, dont l'exploitation scientifique continue, a permis notamment de découvrir, accompagnés d'objets variés, les restes de Sinanthropus pekinensis, qui vivait au pléistocène moyen, puis des restes d'Homo sapiens sapiens, datables de -18 000 à -11 000. Le site n'apporte pas seulement un témoignage exceptionnel sur les sociétés humaines du continent asiatique à une époque très reculée, mais illustre aussi le processus de l'évolution.

Photos de Landolia

Zhoukoudian

Plus de photos du site de l'homme de Pékin à Zhoukoudian


Chine, Sanctuaires du grand panda du Sichuan - Wolong, Mont Siguniang et Montagnes de Jiajin

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 09 Juin 2012 à 13:44:13

Localisation Province de Sichuan, Chine
Coordonnées N30 49 60 E103 0 0
Bien 924 500 ha
Date d'inscription 2006

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1213 )

Les Sanctuaires du grand panda du Sichuan abritent plus de 30 % de la totalité mondiale de pandas géants en voie d’extinction, s’étendent sur 924 500 ha et comprennent sept réserves naturelles et neuf parcs paysagers dans les montagnes Qionglai et Jiajin. Les sanctuaires constituent aujourd’hui la plus grande zone contiguë d’habitat de ce panda - une relique des forêts paléotropiques de l’ère tertiaire. C’est aussi la plus importante source de grands pandas pour l’établissement de populations de l’espèce en captivité. De plus, les sanctuaires abritent un certain nombre d’espèces en danger à l’échelle mondiale comme le petit panda, la panthère des neiges et la panthère nébuleuse. Sur le plan botanique, il s’agit de l’un des sites les plus riches du monde, en dehors des forêts tropicales ombrophiles, avec sa flore qui compte entre 5 000 et 6 000 espèces appartenant à plus de 1 000 genres.

Photos de Landolia

Sanctuaires du grand panda du Sichuan

Plus de photos des sanctuaires du grand panda du Sichuan - Wolong, Mont Siguniang et Montagnes de Jiajin


Chine, Temple et cimetière de Confucius et résidence de la famille Kong à Qufu

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 09 Juin 2012 à 13:17:20

Localisation Ville de Qufu, Province de Shandong, Chine
Coordonnées N35 36 42.012 E116 58 30
Date d'inscription 1994

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/704 )

Le temple, le cimetière et la demeure de famille du grand philosophe, politicien et éducateur Confucius (VIe -Ve siècle av. J.-C.), sont situés à Qufu, ville de la province de Shandong. Le temple construit à sa mémoire en 478 av. J.-C., détruit et reconstruit au cours des siècles, compte aujourd'hui plus de cent bâtiments. Le cimetière contient les tombes de Confucius et de plus de 100 000 de ses descendants. La petite maison de la famille Kong est devenue une demeure aristocratique gigantesque dont subsistent 152 bâtiments. L'ensemble des monuments de Qufu a préservé son exceptionnelle qualité artistique et historique grâce à la dévotion des empereurs de Chine pendant plus de deux millénaires.

Photos de Landolia

Hall Dacheng, Temple de Confucius

Plus de photos du temple et cimetière de Confucius et résidence de la famille Kong à Qufu


Chine, Mont Wuyi

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 09 Juin 2012 à 12:59:09

Localisation Wuyishan City, Fujian Province, Chine
Coordonnées N27 43 0.012 E117 40 59.988
Bien 99 975 ha
Date d'inscription 1999

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/911 )

La région du mont Wuyi est considérée comme la plus exceptionnelle pour la conservation de la biodiversité dans le sud-est de la Chine. C'est un refuge pour bon nombre d'espèces réliques, dont beaucoup sont endémiques de la Chine. La beauté sereine des gorges spectaculaires de la rivière aux Neuf Coudes avec ses nombreux temples et monastères – dont plusieurs sont en ruine – a été le cadre du développement du néo-confucianisme qui s'est répandu et a fortement influencé les cultures d'Asie orientale à partir du XIe siècle. Au Ie r siècle av. J.-C., la localité voisine de Chengcun a été une grande capitale administrative, construite par la dynastie Han. Derrière ses murailles massives se trouve un site archéologique de grande importance.

Photos de Landolia

La rivière aux Neuf Coudes dans les monts Wuyi

Plus de photos et localisation sur la carte intéractive Google Map


Chine, Parc national de Lushan

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 09 Juin 2012 à 12:21:12

Localisation Jiujiang City, Province de Jiangxi, Chine
Coordonnées N29 25 60 E115 52 0
Date d'inscription 1996

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/778 )

Le site du mont Lushan, dans le Jiangxi, constitue l'un des foyers spirituels de la civilisation chinoise. Temples bouddhistes et taoïstes et hauts lieux du confucianisme, où enseignèrent les plus grands maîtres, s'y fondent harmonieusement dans un paysage d'une saisissante beauté dont s'inspirèrent d'innombrables artistes qui consacrèrent l'approche esthétique de la nature propre à la culture chinoise.

Photos de Landolia

Mont Lu, parc national de Lushan

Plus de photos du parc national de Lushan


Chine, Région d'intérêt panoramique et historique de la vallée de Jiuzhaigou

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 09 Juin 2012 à 11:50:22

Localisation Nanping County, Province du Sichuan, Chine
Coordonnées N33 4 59.988 E103 55 0.012
Bien 72 000 ha
Date d'inscription 1992

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/637 )

S'étendant sur une superficie de 72 000 ha dans le nord de la province du Sichuan, la vallée de Jiuzhaigou, extrêmement accidentée, culmine à plus de 4 800 m d'altitude et comprend de ce fait une série d'écosystèmes forestiers très variés. Ses superbes paysages se caractérisent notamment par un chapelet de cônes karstiques étroits et des chutes d'eau spectaculaires. La vallée abrite, en outre, quelque 140 espèces d'oiseaux, ainsi qu'un certain nombre d'espèces végétales et animales menacées, dont le panda géant et le takin du Sichuan.

Photos de Landolia

Lac Miroir, vallée de Jiuzhaigou Réflexion, vallée de Jiuzhaigou

Plus de photos de la région d'intérêt panoramique et historique de la vallée de Jiuzhaigou


Chine, Mont Huangshan

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 09 Juin 2012 à 11:37:42

Localisation Chine
Coordonnées N30 10 0.012 E118 10 59.988
Bien 15 400 ha
Date d'inscription 1990

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/547 )

Célébrée durant une bonne partie de l'histoire chinoise dans l'art et la littérature (par exemple dans le style shanshui « montagne et eau », milieu du XVIe siècle), Huangshan, la plus belle montagne de Chine, exerce toujours la même fascination sur les visiteurs, les poètes, les peintres et les photographes d'aujourd'hui venus en pèlerinage dans ce lieu enchanteur, connu pour son paysage grandiose composé de nombreux rochers et pics granitiques émergeant d'une mer de nuages.

Photos de Landolia

Paysage, montagne Huang Shan Marches le long de la falaise, montagne Huang Shan

Plus de photos du mont Huangshan


Chine, Anciens villages du sud du Anhui - Xidi et Hongcun

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 09 Juin 2012 à 11:05:40

Localisation Comté de Yi, ville de Huangshan, province du Anhui, Chine
Coordonnées N29 54 16 E117 59 15
Bien 52 ha
Date d'inscription 2000

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1002 )

Les deux villages traditionnels de Xidi et de Hongcun ont conservé à un degré remarquable l'aspect propre aux peuplements non urbains qui, pour la plupart, ont disparu ou se sont transformés au cours du dernier siècle. Le tracé des rues, leur architecture et leur décoration, ainsi que l'intégration des maisons dans un vaste réseau d'alimentation d'eau, sont des vestiges uniques.

Photos de Landolia

Hongcun Hongcun Rue de Xidi

Plus de photos :


Chine, Mont Qingcheng et système d'irrigation de Dujiangyan

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 09 Juin 2012 à 10:45:32

Localisation Dujiangyan, province du Sichuan, Chine
Coordonnées N31 0 6.012 E103 36 19.008
Date d'inscription 2000

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1001 )

La construction du système d'irrigation de Dujiangyan a commencé au IIIe siècle av. J.-C. Le système continue de réguler les eaux de la rivière Minjiang et de les distribuer sur les terres fertiles des plaines de Chengdu. Le Mont Qingcheng est le berceau du taoïsme qui est célébré par une série de temples anciens.

Photos de Landolia

Système d'irrigation de Dujiangyan

Plus de photos et localisation sur la carte intéractive Google Map


Chine, Sculptures rupestres de Dazu

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 09 Juin 2012 à 10:29:39

Localisation Comté de Dazu, municipalité de Chongqing, Chine
Coordonnées N29 42 3.996 E105 42 18
Bien 20 ha
Date d'inscription 1999

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/912 )

Les montagnes abruptes de la région de Dazu abritent une série exceptionnelle de sculptures rupestres datant du IXe au XIIIe siècle. Celles-ci sont remarquables à plusieurs égards : leur grande qualité esthétique, la richesse de leurs sujets, tant séculiers que religieux, et l'éclairage qu'elles portent sur la vie quotidienne en Chine à cette époque. Elles témoignent aussi de façon éclatante de la fusion harmonieuse du bouddhisme, du taoïsme et du confucianisme.

Photos de Landolia

Mont Baoding, sculptures rupestres de Dazu Sculptures religieuses, sculptures rupestres de Dazu

Plus de photos des sculptures rupestres de Dazu


Chine, Vieille ville de Lijiang

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 04 Avril 2010 à 15:49:16

Localisation Vieille ville de Lijiang, Chine
Coordonnées N26 52 E100 14
Date d'inscription 1997

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/811 )

La vieille ville de Lijiang, harmonieusement adaptée à la topographie irrégulière de ce site commercial et stratégique clé, a conservé un paysage urbain historique de grande qualité et éminemment authentique. Son architecture est remarquable par l'association d'éléments de plusieurs cultures réunies durant de nombreux siècles. Lijiang possède également un système d'alimentation en eau extrêmement complexe et ingénieux qui fonctionne toujours efficacement.

Photos de Landolia

Rue de Lijiang Rue de Lijiang Roue à eau, vieille ville de Lijiang
Canal, Lijiang Vue de Lijiang  

Plus de photos de la vieille ville de Lijiang


Chine, Paysage panoramique du mont Emei, incluant le paysage panoramique du grand Bouddha de Leshan

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 04 Avril 2010 à 15:31:19

Localisation Eimeishan City, Province du Sichuan, Chine
Coordonnées N29 32 41.64 E103 46 9.3
Bien 15 400 ha
Date d'inscription 1996

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/779 )

C'est ici, dans le paysage d'une grande beauté sur du mont Emei, dans le Sichuan, que fut édifié au Ier siècle le premier temple bouddhiste chinois. La multiplication ultérieure des temples fit de ce site l'un des principaux lieux sacrés du bouddhisme. Au cours des siècles, les trésors culturels s'y accumulèrent, le plus saisissant étant le grand Bouddha de Leshan érigé au VIIIe siècle. Cette statue taillée à flanc de colline, qui domine le confluent de trois fleuves de ses 71 m de haut, est la plus grande statue de Bouddha du monde. Le mont Emei se distingue également par la grande diversité de sa flore, depuis les zones végétales subtropicales jusqu'aux forêts de conifères subalpines, dont certains arbres ont plus de 1 000 ans.

Photos de Landolia

Grand Bouddha de Leshan

Plus de photos du paysage panoramique du mont Emei, incluant le paysage panoramique du grand Bouddha de Leshan


Chine, Région d'intérêt panoramique et historique de Huanglong

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 04 Avril 2010 à 15:17:10

Localisation Songpan County, Province du Sichuan, Chine
Coordonnées N32 45 15.012 E103 49 19.992
Bien 60 000 ha
Date d'inscription 1992

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/638 )

Dans le nord-ouest de la province du Sichuan, la région de Huanglong comprend des sommets couverts de neiges éternelles et le glacier chinois situé le plus à l'est. À ses paysages de montagne s'ajoutent des écosystèmes forestiers très variés, associés à des formations karstiques spectaculaires, des chutes d'eau et des sources d'eau chaude. La région abrite un certain nombre d'espèces animales menacées, dont le panda géant et le singe doré à nez camus du Sichuan.

Photos de Landolia

Piscines calcaires, région d'intérêt panoramique et historique de Huanglong Rivière Jaune, région d'intérêt panoramique et historique de Huanglong Piscines calcaires, région d'intérêt panoramique et historique de Huanglong

Plus de photos de la région d'intérêt panoramique et historique de Huanglong


Chine, Palais impériaux des dynasties Ming et Qing à Beijing et à Shenyang

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 04 Avril 2010 à 14:55:31

Localisation Pékin et Shenyang, Chine
Coordonnées N39 54 58.8 E116 23 27.2
Bien 13 ha
Date d'inscription 1987

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/439 )

Siège du pouvoir suprême pendant plus de cinq siècles (1416-1911), la Cité interdite à Beijing, avec ses jardins paysagers et ses nombreux bâtiments dont près de 10 000 salles renferment meubles et œuvres d’art, constitue un témoignage inestimable de la civilisation chinoise au temps des Ming et des Qing. Le palais impérial de la dynastie Qing à Shenyang est constitué de 114 édifices construits entre 1625-26 et 1783. Il comporte une importante bibliothèque et témoigne de la fondation de la dernière dynastie qui dirigea la Chine avant son expansion vers le centre du pays et le transfert de la capitale à Beijing. Le palais impérial de Shenyang devint une annexe du palais impérial de Beijing. Cet ensemble architectural remarquable représente un important témoignage de l’histoire de la dynastie Qing et des traditions culturelles des Mandchous et des autres tribus du nord de la Chine.

Photos de Landolia

Cité interdite Cité interdite Hall Dazheng, palais de Mukden

Plus de photos :


Chine, La Grande Muraille

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 09 Mai 2009 à 06:29:11

Localisation Chine
Coordonnées N40 25 E116 05
Type Culturel
Date d'inscription 1987

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/438 )

Vers 220 av. J.-C., Qin Shin Huang entreprit de réunir des tronçons de fortifications existants pour en faire un système défensif cohérent contre les invasions venues du nord. Poursuivis jusque sous les Ming (1368-1644), ces travaux ont produit le plus gigantesque ouvrage de génie militaire du monde. Son importance historique et stratégique n'a d'égale que sa valeur architecturale.

Photos de Landolia

Grande Muraille de Chine Grande Muraille de Chine

Plus de photos de la Grande Muraille de Chine



Le Blog compagnon de Landolia, choisissez votre prochaine destination et préparez votre voyage. Vous avez un article intéressant sur une destination à partager ? Contactez-nous.

Catégories

  • Zimbabwe (6)
  • Archives