Landolia, un Monde de Photos
Flux RSS des dernières Photos du Monde
Connexion

Japon

Découvrir Miyajima, l'ile sacrée du Japon

 Posté par Landolia
Landolia
, 19 Février 2015 à 03:29:42 :: Japon

Torii, MiyajimaMiyajima appelé aussi Itsukushima est une île sainte consacrée à trois déesses shintô. Sachez à titre indicatif que nul n’a le droit de naître ni de mourir sur l’île sacrée et les chiens n’y sont pas tolérés… Miyajima est une île sacrée depuis des centaines d’années. Située au large de Hiroshima, cette petite île contient l’une des trois plus belles vues du Japon (Nihon Sankei) et classée parmi les trois plus beaux sites du Japon. En effet, Miyajima a tout pour plaire : paysages magnifiques au cœur des îles de la Mer de Seto, des sanctuaires et des temples, une nature foisonnante et préservée intacte… un endroit chargé de mystères et d’histoire.

Partez à la découverte de cette île mystérieuse du Japon et découvrez ses nombreux attraits touristiques. Voici quelques incontournables de l’île.

➜ Continuez à lire "Découvrir Miyajima, l'ile sacrée du Japon"
0 commentaire :: Ajouter un commentaire

Japon, Akihito, Empereurs et Shoguns

 Posté par Christophe Le Corre
Christophe Le Corre
, 10 Août 2014 à 16:47:14 :: Japon

Palais impérial de TokyoAkihito (né le 23 décembre 1933 au palais impérial ou Kōkyo à Tokyo) est l'empereur actuel du Japon, depuis le décès de son père, Hirohito, le 7 janvier 1989. Il a officiellement été intronisé le 12 novembre 1990.

Selon la tradition officielle shintō, il serait le 125e empereur du Japon, issu de la Lignée Yamato qui règnerait sur le Japon depuis -660, ce qui en ferait la plus ancienne dynastie régnante au monde. Toutefois, les historiens s'accordent généralement pour dire que les 15 premiers empereurs de cette lignée seraient légendaires.

La Constitution japonaise de 1947 limite son rôle à celui de « symbole de l'État et de l'unité du peuple japonais ».

Par la constitution de 1889, l'empereur avait déjà transféré une grande partie de ses anciens pouvoirs de monarque absolu aux représentants du peuple. Son rôle actuel est défini dans le chapitre I de la Constitution de 1947 : l'article 1 le définit comme le symbole de l'État et de l'unité du peuple japonais ; l'article 3 dispose que pour toutes ses actions concernant les affaires d'État, l'autorisation du cabinet est nécessaire ; l'article 4 précise qu'il n'est pas compétent en matière de gouvernement ; l'article 6 lui donne le pouvoir d'accréditer le premier ministre et le chef de la cour suprême (nommés respectivement par la diète et le cabinet) ; l'article 7 lui donne le pouvoir d'agir en chef de l'État avec l'approbation du cabinet. Contrairement à la plupart des monarchies constitutionnelles, l'empereur du Japon n'a donc aucun pouvoir réservé mais se retrouve dans une situation proche de celle du roi de Suède. Il remplit la plupart des rôles d'un chef d'État et est reconnu comme tel par les puissances étrangères (les accréditations diplomatiques lui sont présentées par les ambassadeurs étrangers par exemple).

➜ Continuez à lire "Japon, Akihito, Empereurs et Shoguns"
0 commentaire :: Ajouter un commentaire

Tokyo, la plus grande mégapole du monde

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 02 Juillet 2007 à 05:45:18 :: Japon

Tokyo est une unique région administrative subnationale du Japon avec à la fois les caractéristiques d'une préfecture et d'une ville. Elle est de fait la capitale du Japon, la ville la plus peuplée du pays et le centre de l'agglomération la plus peuplée du monde, avec une population de plus de 35 millions d'habitants dans le Grand Tokyo.

Palais impérial de Tokyo


Tokyo est le siège du gouvernement Japonais et du Palais Impérial, et le lieu de résidence de la Famille impériale Japonaise. Les 23 quartiers de Tokyo, bien que considérés comme des villes indépendantes, constituent le secteur considéré comme la "ville de Tokyo" et forment ainsi une des plus grandes villes du monde avec une population de 8 millions d'habitants. Tokyo possède le PNB par habitant le plus élevé du monde pour une ville et a détenu pendant 10 ans, de 1992 à 2005, le titre de ville la plus chère du monde.

Vue de Tokyo, Japon


Tokyo est considérée comme l'une des plus grandes mégapoles du monde et une véritable mégacité. En fonction du contexte, le nom "Tokyo" peut désigner la métropole de Tokyo dans son ensemble, ou simplement la ville principale, ou encore toute la Grande Agglomération de Tokyo, qui inclus Tokyo, Kanagawa, Saitama, Chiba, Gunma, Tochigi, Ibaraki, et Yamanashi. (Source Wikipedia)

Visitez Tokyo et le Japon maintenant sur Landolia.
0 commentaire :: Ajouter un commentaire

Patrimoine mondial

Japon, Iles d'Ogasawara

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 20 Avril 2013 à 05:42:55

Localisation Japon
Coordonnées N27 43 6 E142 5 59
Bien 7 939 ha
Date d'inscription 2011

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1362 )

Le bien compte plus de trente îles qui forment trois groupes et couvrent un total de 7 939 hectares. Elles offrent une grande variété de paysages et hébergent une faune riche, dont la roussette des Bonins qui est en danger critique d'extinction et 195 espèces d'oiseaux dont beaucoup sont en danger. On a décrit 441 taxons de plantes indigènes sur ces îles et leurs eaux comptent de nombreuses espèces de poissons et de cétacés, ainsi que des espèces coralliennes. Les écosystèmes des Iles d'Ogasawara reflètent tout un éventail de processus évolutionnaires, combinant des espèces de plantes d'Asie du Sud-Est et d'Asie du Nord-Ouest ainsi que de nombreuses espèces endémiques.

Photos de Landolia

Coast-Hatsuneura, archipel d'Ogasawara Minamijima, archipel d'Ogasawara

Plus de photos des îles d'Ogasawara


Japon, Hiraizumi - Temples, jardins et sites archéologiques représentant la Terre Pure bouddhiste

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 20 Avril 2013 à 05:23:26

Localisation Hiraizumi, Japon
Coordonnées N39 0 4 E141 6 28
Bien 176 ha
Date d'inscription 2011

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1277 )

Hiraizumi - Temples, jardins et sites archéologiques représentant la Terre Pure bouddhiste regroupe six sites, dont la montagne sacrée Kinkeisan. On y trouve des vestiges de bâtiments gouvernementaux des XIe et XIIe siècle, époque où Hiraizumi était le cœur administratif du royaume septentrional du Japon et rivalisait avec Kyoto. Le royaume reflétait la cosmologie du bouddhisme de la Terre Pure, des préceptes qui se sont répandus au Japon au VIIIe siècle. Ils représentaient la Terre Pure de Bouddha à laquelle aspiraient les pratiquants après la mort et la paix de l'esprit dans cette vie-ci. En combinaison avec des croyances du culte japonais de la nature et le shintoïsme, le bouddhisme de la Terre Pure a développé une conception architecturale et paysagère unique au Japon.

Photos de Landolia

Hondo, Chuson-ji Étang, Kanjizaio-in Enryu-ji, Motsu-ji

Liste des sites


Japon, Mine d'argent d'Iwami Ginzan et son paysage culturel

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 20 Avril 2013 à 05:03:28

Localisation Ohda, préfecture de Shimane, Japon
Coordonnées N35 6 46 E132 26 6
Bien 529 ha
Date d'inscription 2007

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1246 )

Le site est un ensemble de montagnes riches en minerai d’argent qui s’élève à 600 m d’altitude dans le sud-ouest de l’île de Honshu et qui est entrecoupé de profondes vallées fluviales. On y trouve les vestiges archéologiques de vastes mines, de sites de fonte et de raffinage, ainsi que des peuplements miniers en usage du XVIe au XXe siècle. Des routes permettaient d’acheminer le minerai d’argent jusqu’à la côte et aux ports d’où il partait pour la Corée et la Chine. Les mines contribuèrent de façon substantielle au développement économique global du Japon et de l’Asie du Sud-Est aux XVIe et XVIIe siècles. Elles donnèrent une impulsion à la production en masse d’argent et d’or au Japon. La région minière est aujourd’hui très boisée. On y trouve des forteresses, des sanctuaires, des tronçons des routes de transport de Kaidô vers la côte, ainsi que trois villes portuaires Tomogaura, Okidomari et Yunotsu d’où partait le minerai.

Photos de Landolia

Mine d'argent d'Iwami Ginzan et son paysage culturel Ancienne raffinerie de Shimizudani

Plus de photos de la mine d'argent d'Iwami Ginzan et son paysage culturel


Japon, Shiretoko

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 20 Avril 2013 à 04:55:50

Localisation Préfecture de Hokkaido, Japon
Coordonnées N43 56 57.984 E144 57 56.988
Bien 71 100 ha
Date d'inscription 2005

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1193 )

La péninsule de Shiretoko est située au nord-est de Hokkaido, l’île la plus au nord du Japon. Le site comporte une zone terrestre qui s’étend de la partie centrale de la péninsule jusqu’à son extrémité (cap Shiretoko) ainsi que la zone marine environnante. Il donne un exemple remarquable de l’interaction des écosystèmes marins et terrestres ainsi que de la productivité extraordinaire d’un écosystème, largement influencée par la formation de glaces marines saisonnières, à la plus basse des latitudes de l’hémisphère nord. Il a une importance particulière pour plusieurs espèces marines et terrestres, parmi lesquelles des espèces en danger et endémiques, comme le kétoupa de Blakiston et la plante Viola kitamiana. Le site est également d’importance mondiale pour des oiseaux migrateurs et des oiseaux de mer menacés, de nombreuses espèces de salmonidés et de mammifères marins, notamment le lion de mer de Steller, et des espèces de cétacés.

Photos de Landolia

Chutes Kamuiwakka, parc national de Shiretoko Cinq lacs Goko, parc national de Shiretoko

Plus de photos de Shiretoko


Japon, Sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 20 Avril 2013 à 04:47:59

Localisation Préfectures de Mie, de Nara et de Wakayama, Japon
Coordonnées N33 50 13 E135 46 35
Bien 495 ha
Date d'inscription 2004

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/1142 )

Nichés au cœur de forêts denses, dans les monts Kii qui surplombent l’océan Pacifique, trois sites sacrés, Yoshino et Omine, Kumano Sanzan et Koyasan, reliés par des chemins de pèlerinage aux anciennes capitales de Nara et Kyoto, reflètent la fusion entre le shinto, enraciné dans l’antique tradition japonaise du culte de la nature, et le bouddhisme venu depuis la Chine et la péninsule coréenne s’implanter au Japon. Les sites (495,3 ha) et la forêt qui les entoure reflètent une tradition pérenne et extraordinairement bien documentée de sanctification des montagnes, vivante depuis 1 200 ans. L’endroit, qui abonde en torrents, rivières et chutes d’eau, fait toujours partie de la culture vivante du Japon et accueille jusqu’à 15 millions de visiteurs par an, pèlerins ou randonneurs. Chacun des trois sites renferme des sanctuaires, dont certains remontent au IXe siècle.

Photos de Landolia

Daimonzaka, péninsule Kii Mausolée Niukanshofu, péninsule Kii Kongobu-ji, péninsule Kii

Plus de photos des sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii


Japon, Sites Gusuku et biens associés du royaume des Ryukyu

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 20 Avril 2013 à 04:35:34

Localisation Préfecture d’Okinawa, Japon
Coordonnées N26 12 31 E127 40 58
Bien 55 ha
Date d'inscription 2000

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/972 )

Ce groupe de sites et de monuments représente cinq cents ans d'histoire des Ryukyu (XIIe -XVIIe siècle). Les châteaux en ruine, qui se dressent sur d'imposantes hauteurs, illustrent la structure sociale d'une grande partie de cette période, tandis que les sites sacrés demeurent les témoins muets de la rare survivance d'une ancienne forme de religion jusque dans l'ère contemporaine. Les multiples contacts économiques et culturels des îles Ryukyu au cours de cette période s'expriment dans le caractère unique de la culture qu'elles ont forgée.

Photos de Landolia

Tamaudun Château de Shuri Château de Katsuren

Liste des sites

  • Tamaudun (玉陵), Naha-shi, Okinawa-ken
  • Sonohyan-utaki Ishimon (園比屋武御嶽石門, Sonohyan-utaki Ishimon, Okinawaïen : Sunuhwan-utaki), Naha-shi, Okinawa-ken
  • Site du château de Nakijin (今帰仁城跡, Nakijin-jō ato, Okinawaïen : Nachizin Gusiku), Nakijin, Okinawa, district de Kunigami, Okinawa-ken
  • Site du château de Zakimi (座喜味城跡, Zakimi-jō ato, Okinawaïen : Zachimi Gusiku), Yomitan, district de Nakagami, Okinawa-ken
  • Site du château de Katsuren (勝連城跡跡, Katsuren-jō ato, Okinawaïen : Kacchin Gusiku), Katsuren, district de Nakagami, Okinawa-ken
  • Site du château de Nakagusuku (中城城跡, Nakagusuku-jō ato, Okinawaïen : Nakagusiku Gusiku), Nakagusuku, Okinawa, district de Nakagami, Okinawa-ken
  • Site du château de Shuri (首里城跡, Shuri-jō ato, Okinawaïen : Sui Gusiku), Naha-shi, Okinawa-ken
  • Shikinaen (識名園, Shikinaen), Naha-shi, Okinawa-ken
  • Seifa-utaki (斎場御嶽), Nanjō, Okinawa-ken

Japon, Sanctuaires et temples de Nikko

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Avril 2013 à 06:59:23

Localisation Nikkō, Préfecture de Tochigi, Japon
Coordonnées N36 44 51 E139 36 38
Bien 51 ha
Date d'inscription 1999

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/913 )

Les sanctuaires et temples de Nikko, ainsi que le cadre naturel qui les entoure, constituent depuis des siècles un lieu sacré où se sont élevés des chefs-d'œuvre d'architecture et de décoration artistique. Ils sont étroitement liés à l'histoire des shoguns Tokugawa.

Photos de Landolia

Daikoku-den, Futarasan-jinja Étable, Nikko Tosho-gu Sanbutsudo, Rinno-ji

Liste des sites


Japon, Monuments historiques de l'ancienne Nara

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Avril 2013 à 06:46:35

Localisation Nara, Préfecture de Nara, Japon
Coordonnées N34 40 32 E135 50 22
Bien 617 ha
Date d'inscription 1998

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/870 )

Nara a été la capitale du Japon de 710 à 784. Durant cette période, la structure du gouvernement national s'est consolidée et la capitale, très prospère, est devenue la source d'inspiration de la culture japonaise. Les monuments historiques de Nara – temples bouddhiques et sanctuaires shintoïstes , ainsi que les fouilles du grand palais impérial – offrent une image frappante de ce que fut la capitale du Japon au VIIIe siècle, période de profond changement politique et culturel.

Photos de Landolia

Palais Heijo Tokondo, Kôfuku-ji Yakushi-ji

Liste des sites


Japon, Sanctuaire shinto d'Itsukushima

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Avril 2013 à 06:25:12

Localisation Hatsukaichi, préfecture d'Hiroshima, Japon
Coordonnées N34 17 39.9 E132 19 28.7
Bien 431 ha
Date d'inscription 1996

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/776 )

Lieu saint du shintoïsme depuis les temps les plus reculés, l'île d'Itsukushima, dans la mer intérieure de Seto, aurait accueilli ses premiers sanctuaires au VIe siècle. Le sanctuaire actuel date du XIIe siècle et ses bâtiments harmonieusement disposés témoignent d'une grande qualité artistique et technique. Composition jouant, entre mer et montagne, sur les contrastes de couleurs et de masses, le sanctuaire d'Itsukushima illustre parfaitement le concept japonais de la beauté d'un panorama unissant paysage naturel et création humaine.

Photos de Landolia

Sanctuaire shinto d'Itsukushima Torii, sanctuaire shinto d'Itsukushima

Plus de photos du sanctuaire shinto d'Itsukushima


Japon, Mémorial de la paix d'Hiroshima (Dôme de Genbaku)

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Avril 2013 à 06:17:21

Localisation Hiroshima, Japon
Coordonnées N34 22 60 E132 26 60
Bien 0,40 ha
Date d'inscription 1996

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/775 )

Le Mémorial de la Paix d'Hiroshima, ou Dôme de Genbaku, fut le seul bâtiment à rester debout près du lieu où explosa la première bombe atomique, le 6 août 1945. Il a été préservé tel qu'il était juste après le bombardement grâce à de nombreux efforts, dont ceux des habitants d'Hiroshima, en espérant une paix durable et l'élimination finale de toutes les armes nucléaires de la planète. C'est un symbole dur et puissant de la force la plus destructrice que l'homme ait jamais créée, qui incarne en même temps l'espoir de la paix.

Photos de Landolia

Mémorial de la paix d'Hiroshima

Plus de photos du Mémorial de la paix d'Hiroshima


Japon, Villages historiques de Shirakawa-go et Gokayama

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Avril 2013 à 05:58:00

Localisation Japon
Coordonnées N36 23 60 E136 52 60
Bien 68 ha
Date d'inscription 1995

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/734 )

Situés dans une région montagneuse longtemps isolée, ces villages aux maisons de style gassho tiraient leur subsistance de la culture du mûrier et de l'élevage du ver à soie. Leurs grandes maisons au toit de chaume à double pente très accentuée sont uniques au Japon. Malgré les bouleversements économiques, les villages d'Ogimachi, d'Ainokura et de Suganuma demeurent des témoins exceptionnels de la parfaite adaptation de la vie traditionnelle à son environnement et à sa fonction sociale.

Photos de Landolia

Shirakawa-go Gokayama

Plus de photos :


Japon, Monuments historiques de l'ancienne Kyoto (villes de Kyoto, Uji et Otsu)

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Avril 2013 à 05:47:31

Localisation Kyōto, Ōtsu, Uji, Japon
Coordonnées N34 58 50 E135 46 10
Bien 1 056 ha
Date d'inscription 1994

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/688 )

Construite en 794 sur le modèle des capitales de la Chine ancienne, Kyoto a été la capitale impériale du Japon depuis sa fondation jusqu'au milieu du XIXe siècle. En tant que foyer de la culture japonaise depuis plus de mille ans, Kyoto retrace le développement de l'architecture japonaise en bois, notamment l'architecture religieuse, et l'art des jardins japonais qui a influencé la conception des jardins dans le monde entier.

Photos de Landolia

Kinkaku-ji Jardin Jodo-shiki, Byodo-in Enryaku-ji

Liste


Japon, Yakushima

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Avril 2013 à 05:02:03

Localisation Japon
Coordonnées N30 19 60 E130 31 60
Bien 10 747 ha
Date d'inscription 1993

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/662 )

À l'intérieur de l'île de Yaku, Yakushima est situé à l'interface des régions biologiques paléarctique et orientale et possède une flore très riche (1 900 espèces et sous-espèces), qui comprend de très anciens spécimens de sugi , ou cèdre japonais. Le site contient également un vestige de l'ancienne forêt tempérée chaude, unique dans la région.

Photos de Landolia

Dai-o sugi, Yakushima Chutes Oko no Taki, Yakushima

Plus de photos de Yakushima


Japon, Shirakami-Sanchi

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Avril 2013 à 04:55:29

Localisation Japon
Coordonnées N40 28 12 E140 7 48
Bien 16 971 ha
Date d'inscription 1993

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/663 )

Dans les montagnes du nord de Honshu, le site, dépourvu de routes et de sentiers, a conservé les derniers peuplements vierges de forêts tempérées froides de hêtres de Siebold qui couvraient jadis les pentes des montagnes au nord du Japon. Ses forêts abritent l'ours noir, le serow et 87 espèces d'oiseaux.

Photos de Landolia

Anmon no taki, Shirakami-Sanchi Hêtres Shirakami, Shirakami-Sanchi

Plus de photos de Shirakami-Sanchi


Japon, Monuments bouddhiques de la région d'Horyu-ji

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 19 Avril 2013 à 04:47:29

Localisation Ikaruga, Japon
Coordonnées N34 37 0 E135 43 60
Bien 15 ha
Date d'inscription 1993

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/660 )

Les monuments bouddhiques du Horyu-ji, dans la préfecture de Nara, sont au nombre de 48. Certains édifices construits à la fin du VIIe ou au début du VIIIe siècle comptent parmi les plus anciens bâtiments de bois subsistant dans le monde. Chefs-d'œuvre de l'architecture en bois, ils ont marqué une période importante de l'histoire de l'art, illustrant en effet l'adaptation de l'architecture et des plans bouddhiques chinois à la culture japonaise. Ils ont également marqué l'histoire des religions car leur construction coïncide avec l'introduction du bouddhisme au Japon, arrivant de Chine par la péninsule de Corée.

Photos de Landolia

Hokki-ji Chumon, Horyu-ji

Plus de photos :


Japon, Himeji-jo

 Posté par Simon Laroche
Simon Laroche
, 04 Mai 2009 à 05:36:24

Localisation Himeji, Japon
Coordonnées N34 49 60 E134 41 60
Type culturel
Construction 1333-1346; principale extension 1601-1608
Construit par Akamatsu clan (original); Toyotomi Hideyoshi (1580) Ikeda Terumasa (17th c. expansion)
Bien 107 ha
Date d'inscription 1993

Brève description (http://whc.unesco.org/fr/list/661 )

Himeji-jo est l'expression la plus parfaite de l'architecture de château du début du XVIIe siècle au Japon. Il comprend 83 bâtiments, avec des dispositifs de défense très élaborés et d'ingénieux systèmes de protection édifiés au début de la période du shogunat. C'est un chef-d'œuvre de construction en bois qui associe un véritable rôle fonctionnel à un grand attrait esthétique, par l'élégance de son aspect et ses murs de terre blanchis, et par la subtilité des relations entre les masses des bâtiments et les multiples plans de ses toits.

Photos de Landolia

Himeji-jô Château de Himeji

Plus de photos de Himeji-jo



Le Blog compagnon de Landolia, choisissez votre prochaine destination et préparez votre voyage. Vous avez un article intéressant sur une destination à partager ? Contactez-nous.

Catégories

  • Zimbabwe (6)
  • Archives